S'enrichir de nos différences pour converger vers l'universel

fsf_globeLe réseau des organisations des jeunes francophones des pays de l’Europe Centrale et Orientale (PECO) « Francophones sans frontières » lance une plateforme internet (http:///reseau-francophonie.org) qui permettra aux francophones du monde d’accéder à des informations actualisées sur ce réseau.

Le réseau a été mis en place en avril 2012 lors de la réalisation du séminaire « Volontaires sans frontières » en Macédoine. Il regroupe des associations de jeunes francophones en Europe Centrale et Orientale avec pour but principal de promouvoir la langue française et la francophonie parmi les jeunes de cette région. Le réseau servira de point d’échanges d’informations mais facilitera aussi les initiatives de montage de projets communs qui pourront promouvoir la coopération régionale par la langue française.

La plateforme internet créée par ce réseau va permettre de réunir toutes les informations sur l’action francophone dans la région d’Europe Centrale et Orientale. Elle servira aussi à donner une plus grande visibilité aux actions menées par des associations de jeunes francophones. Cet instrument vise également à sensibiliser les jeunes aux possibilités de mobilité à leur disposition afin de faciliter leur accès aux études et au travail. Enfin, cette plateforme sera un lieu d’échanges qui permettra une plus forte coopération entre tous les jeunes francophones de la région de l’Europe Centrale et Orientale.

Cette plateforme Internet est la conclusion du projet de mise en réseau des organisation des jeunes francophones de PECO, financièrement soutenu par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) et coordonné dans un premier temps par l’organisation Cercle francophone de Skopje.

This gallery contains 3 photos.

Du 26 au 28 octobre 2012, dizaine de participants, représentants des organisations des jeunes francophones des pays de l’Europe centrale et orientale (PECO) se sont réunis à Skopje dans une ambiance amicale dans l’objectif de préparer la création d’un réseau des organisations des jeunes francophones. Liés par la langue française, les valeurs de la francophonie, […]

SOIREE FRANCOPHONE

Le Cercle Francophone a l’honneur et le plaisir de vous inviter à la soirée francophone pour célébrer la francophonie avec nos amis francophones. Ce rendez-vous habituel aura lieu le 26 octobre (vendredi), au café Venecija (TC Bunjakovec, 1000 Skopje), à partir de 20h30.

« Soirée francophone » est une rencontre des francophones et francophiles de Macédoine pour faire connaissances et créer des liens amicaux.

La francophonie, c’est bien plus que parler le français, c’est partager les différences et aussi lutter pour préserver le français dans le monde. C’est l’occasion de discuter, d’échanger les idées et de cultiver les valeurs de la diversité culturelle à travers la langue française.

Rejoignez-nous dans une ambiance agréable ouverte à tous les amis de la francophonie pour discuter en français. N’hésitez pas à inviter vos amis.

Les boissons consommées sont à votre charge, notre tâche est de vous réunir.

Mes chers francophones,

Chers amis admirateurs de la langue française et culture,

A travers notre web site francophone je voudrais vous saluer et vous informer pour nos objectifs, idées et projets.

Comme vous le savez, la tradition francophone en Macédoine date depuis longtemps. La culture française et les livres français ont été introduits en Macédoine pendant l’Empire ottomane en tant que quelque chose de progressive, quelque chose qui devrait enrichir le procès éducatif et culturel dans la Macédoine de l’époque – une région de l’empire ottomane nommée la Roumélie.

Beaucoup de révolutionnaires macédoniens et des intellectuels de l’époque ont appris et ont parlé la langue française. Ils ont voyagé à Paris, à Lausanne, à Bruxelles et dans d’autres villes où ils ont étudié ou développé leurs activités révolutionnaires.

A l’époque turque, la langue française a commencé à arriver en Macédoine à travers Salonique et Bitola, les deux villes macédoniennes où des consulats et des écoles français ont été ouverts.

Notamment, on a commencé à enseigner la langue française pendant la Première Guerre mondiale quand le front macédonien a été créé en Macédoine. Sur le territoire de notre pays beaucoup de soldats français se sont battus et ont été tué (particulièrement des soldats provenant des colonies françaises, du Maroc, de la Tunisie, de l’Algérie, du Sénégal etc.). Pour dizaine de milliers de soldats, la Macédoine représente un lieu de repos final (les cimetières de Bitola et de Skopje, mais aussi dans de nombreuses tombes connues ou inconnues).

L’existence de la tradition francophone en Macédoine a poursuit entre les deux guerres mondiales quand le pays a été divisé et une partie a été incluse dans le cadre de l’Etat serbe et ensuite en Yougoslavie.

Après la Deuxième Guerre mondiale, la première langue étrangère enseignée dans les écoles macédoniennes était le français. Petit à petit elle a laissé cette place à la langue anglaise. Aujourd’hui, la langue française est enseignée dans les écoles macédoniennes en tant que deuxième langue étrangère obligatoire. Beaucoup de nos citoyens parlent cette belle langue ce qui aide dans la poursuite et la préservation de la tradition francophone chez nous.

Le Cercle francophone essayera d’aider dans préservation de cette tradition francophone. Le Cercle a commencé avec la réalisation de plusieurs projets. Il serait agréable que tous ceux qui se croient francophone à nous rejoindre. Le présent site internet pourrait servir comme un moyen de communication entre nous.

Et, avant que je termine cette mon message pour vous, je tiens à mentionner que pour la réalisation de l’objectif fixé  par le Cercle francophone, plusieurs institutions ont aidé, tel que l’Institut français c.à.d. l’Ambassade française à Skopje, l’Ambassade de Suisse à Skopje, mais aussi nos partenaires étrangers, le Souvenir Français d’Aix-en-Provence et AL-MA de Strasbourg. En plus, le Cercle francophone maintient des relations étroites avec l’Organisation internationale de la Francophonie dont la Macédoine est un membre depuis 2006.

SOIREE FRANCOPHONE

Suite au concert spectaculaire de Zaz en Macédoine, le Cercle Francophone a organisé une soirée francophone le 5 juin 2012 au café ENIGMA. Cette soirée a été la continuité de l’ambiance festive pour célébrer la Francophonie à travers la chanson française avec tous nos amis francophones.

Le réseau est crée

Nous avons consacré la pénultième journée du séminaire « VOLONTAIRES SANS FRONTIERES » à l’activité de mise en réseau des organisations qui assistaient au séminaire. Initialement, nous avons ouvert un débat des idées sur la différence entre réseau et partenariat, nous avons partagé nos visions et missions et après nous avons débattu sur des exemples des réseaux existants et nous nous sommes concentrés sur deux exemples d’une organisation réussie et une autre échouée. Après c’était à nous de concevoir les raisons pour qu’une organisation ait du succès et qu’une autre échoue. Ensuite, nous nous sommes divisés en trois groupes pour réfléchir sur nos projets suivants et sur le plan de développement d’un réseau entre les organisations qui assistaient au séminaire, c’est-à-dire d’un réseau des jeunes francophones motivés. Ainsi, nous avons travaillé sur la vision, la mission, la structure, le fonctionnement, l’objectif, les activités possibles, le plan de communication, le partenariat et les moyens pour notre réseau. Après le travail en groupe, nous avons tous ensemble, avec beaucoup d’enthousiasme, échangé nos idées et nous avons défini les priorités et les activités pour l’avenir. Ainsi nous avons élaboré un projet de plan d’action du réseau des jeunes francophones.

Subséquemment, une conférence de clôture était organisée où, à part tous les participants et les organisateurs, les consuls honoraires à Bitola sont venus, ainsi que le directeur de l’Institut français de Skopje. Les médias suivaient nos activités pendant toute la journée mais ils ont accordé une attention toute particulière à la conférence de clôture. Pendant la partie officielle de la conférence chacun des invités avait l’occasion d’exprimer la joie du séminaire réussi, de nous adresser les meilleurs vœux de réussite et de féliciter les organisateurs du travail impeccable et de la motivation qu’ils ont apportée pour que leur projet ait du succès. Ensuite, les échanges ont continué dans une ambiance très amicale pendant le cocktail.

Le soir, nous, les participants et les organisateurs, nous sommes sortis dans un bistrot afin de profiter de la dernière soirée pour nous amuser, renforcer les liens amicaux et pour fêter le réseau que nous avions créé avec beaucoup d’espoir et d’ambitions. Nous avons passés une excellente et splendide soirée.

Le jour suivant, nous avons évalué le séminaire par écrit et d’une façon anonyme, et nous avons exprimé nos opinions individuelles sur les aspects positifs et négatifs de l’événement.

La fin du séminaire s’approchait lentement mais sûrement et nous devions nous dire au revoir. C’était un moment triste mais nous sommes tous très motivés et nous ferions de notre mieux pour y donner de suite et pour faire valoriser nos objectifs et nous sommes sûrs que bientôt nous aurons une autre occasion de nous rencontrer et de faire un bilan des activités entreprises et d’établir une nouvelle liste des activités plus ambitieuses. Pour plus d’information visitez: https://vsfmk.wordpress.com

Sanja Karakuseva

Macédoine

Le projet « VOLONTAIRES SANS FRONTIERES » est un séminaire de formation et de mise en réseau qui se déroulera du 15 au 21 avril 2012 à Bitola, République de Macédoine. A cette rencontre de 7 jours participeront 28 jeunes de 8 pays (la France, le Luxembourg, la Roumanie, l’Albanie, la Serbie, la Bulgarie, la Croatie et la Macédoine).
Le but du projet est de créer un réseau des organisations des jeunes francophones en vue d’une coopération transnationale dans le domaine de la jeunesse. Partant de l’idée de promouvoir le volontariat local et international, ce projet vise à renforcer les capacités des jeunes francophones en programmes européens notamment « Programme jeunesse en action (PEJA) ».

Ce projet prévoit les activités suivantes :

  • Echanges et ateliers pour mise en réseau et partage de meilleures expériences
  • Activités interculturelles entre les participants et la population locale afin de promouvoir une meilleure compréhension de différentes cultures.
  • Formation en programme « Jeunesse en action » avec attention particulière sur le SVE
  • Ateliers et discussions sur la notion de volontariat et son importance pour un développement local et international

Par simulations, jeux de rôle, quiz et d’autres méthodes interactives, les jeunes seront menés à prendre un part active dans chacune des actions prévues. L’impact attendu de ce projet est la création d’un réseau des jeunes francophones formés en gestion de projets PEJA, prêtes à s’investir dans la vie locale ainsi que dans la réalisation des futurs projets transnationaux au service de la jeunesse européenne.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.